Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 juillet 2014 7 13 /07 /juillet /2014 18:04

mougeot-bucheron-myberLe regard porté vers la verdoyante vallée du Rognon, cet ancien bûcheron nous confie ses souvenirs vibrants de précision.
-Le matin, avant de partir, la 1ère chose que nous faisions c'était notre musette, puis on allait à pied au chantier dans la forêt; on était une trentaine à s'y rendre.
Alors on devait commencer à débrousser les arbres à abattre dans la journée.
Après on prenait la hache et à deux on relevait les racines. On faisait une petite entaille et on prenait"le passe-partout" pour abattre l'arbre.
Une fois qu'il était abbatu, on ébranchait l'arbre, puis on faisait du bois d'1,20m avec les branches.
Avec les plus petites on faisait de la "charbonnette" de 66cm de long qui servait au boulanger pour chauffer son four à pain.
Claude poursuit son récit en insistant:
-Tous les branchages qui ne servaient pas étaient brûlés "propres"!" Notez, nous dit-il, c'était très important!
A midi, tous ceux du tour de chantier venaient manger autour du plus gros tas de braises pour chauffer la gamelle
Ca aussi, c'était important, ajoute-t-il sourire aux lèvres.
Après, on faisait une sieste de 12h30 à 13h30 et pas moins! Et on reprenait le travail jusqu'à 17h30.
Deux, trois jours après, on fendait les grosses billes et on les empilait.
Ah ! il faut que je vous dise:
Pour le bois d' 1m 20 ; il fallait 1m de long sur 84 de haut pour un stère de bois.
Pour la charbonnette, il 1,50m sur 1,04m de haut pour un stère .
Et notre bûcheron de continuer
- A la fin du mois, le brigadier des eaux et forêts venait compter les stères, les mètres cubes et nous apportait  la paie.
Puis de conclure avec un air malicieux:
-Et le soir, on passait au bistrot pour l'arroser!
Voilà ce que nous a raconté Claude Mougeot, les yeux encore pétillants de vie et de passion pour ce métier difficile! 

Partager cet article

Repost 0
Published by lavalleedurognon
commenter cet article

commentaires

A découvrir

c_myber.JPGIci, la nature aussi verte qu’en Irlande ne peut que vous séduire : forêt, villages accueillants avec leurs fontaines et leurs églises… L'abbaye de la Crête et quelques châteaux.

J'ai découvert cette vallée il y a quarante ans et j'y reviens souvent.

 

L ' Association pour la protection et la mise en valeur de la vallée du Rognon (association loi 1901) a été créee en 2013. Elle a pour but de remettre en valeur le patrimoine naturel, social et culturel de la vallée.

 

Charles MYBER

Recherche

Appel de l'ASVR

logo-ASVR.png

L'Association de Sauvegarde de la Vallée du Rognon a pour objectifde remettre en valeur le patrimoine bâti et paysager, social et culturel de la vallée, site inscrit parmi ceux de Natura 2000 :
- en sauvant de l'abandon et de la dégradation progressive les maisons forestières de la forêt de la Crête.
- en faisant de la maison forestière du Genevry un lieu d'échange et de culture
- en conciliant la préservation du milieu naturel (espèces sauvages animales et végétales et leurs habitats) et les préoccupations socio-économiques.

Si comme l'ASVR, vous vous sentez responsable et vous avez la volonté de laisser aux générations futures ces témoignages patrimoniaux dans un environnement harmonieux et durable, vous pouvez souscrire à notre action en adressant un don de 5€, 10€,…:

à l’Association pour la Sauvegarde de la vallée du Rognon
Mairie
52 700 BOURDONS SUR ROGNON

Journée des maisons forestières

maison-forestiere-c-myber

Sauvegarde des maisons forestières

pour l'organisation d'une journée

dans le cadre des Journées du Patrimoine de Pays

 

Travaux à l'abbaye de la Crête

restauration-abbaye-crete.JPG

Nous ne pouvons que nous réjouir que les travaux de conservation de la porterie de l'abbaye de la Crête aient débuté avec l'aide du programme européen Leader (40% du budget) en ce mois d'avril 2013.

L'Abbaye de Septfontaines

septfontaine-vallee-rognon.jpg

 

C'est un lieu hors du commun a proximité de la vallée du Rognon.

Le site

La via Francigena

via-francigena-abbaye.Mormant.photo.A.Roze.JPG

C’est la route des Francs, qui retrace l’itinéraire du pèlerinage de Canterbury à Rome de l’Archevêque Sigéric vers l’an 990. Il va de Clairvaux (Aube) vers la Haute-Saône en passant par Langres et Mormant (photo)

Vous pouvez découvrir la via FRancigena en cliquant ici